INTERVIEW : DREW BOLDUC

Publié le 2 Mars 2013

INTERVIEW : DREW BOLDUC

Le 12 mars prochain, la mythique firme TROMA, sortira "The Taint" en bluray, c'était l'occasion d'aller poser quelques questions au réalisateur, compositeur et acteur principal du film : DREW BOLDUC.

Le jeune réalisateur originaire de Richmond en Virginie est à l'image de son film : Cool, drôle, trash et généreux. Entretien avec un réalisateur pas comme les autres.

Next March 12th, mythical TROMA firm, will take out "The Taint" in bluray, it was the opportunity to ask some questions to the director, the composer and the main actor of the movie: DREW BOLDUC.

The young director native of Richmond in Virginia is just like his movie: cool, funny, trash and generous. Interview with a director not as the others.

SITE WEB DU FILM : "THE TAINT" EN CLIQUANT ICI (CLIC HERE FOR WEBSITE).

INTERVIEW : DREW BOLDUC
INTERVIEW : DREW BOLDUC

1/ Comment vous est venu l’idée de “The Taint” ? Est-ce une revanche que vous vouliez prendre sur la gente féminine ? (rires). Plus sérieusement, le film a un vrai message malgré toute sa violence.

Je voulais réaliser le film misogyne ultime. Un film qui soit si misogyne que personne ne soit capable de faire un autre film misogyne. Quel est l’interêt sinon ?

1/ How came to you the idea of "The Taint"? Is it a revenge to be taken on the women ? lol. More seriously, in spite of the violent and trash side, the movie had a real message !

I wanted to make the ultimate misogynistic movie that was so misogynistic that no one would be able to make another misogynistic movie again. What would be the point?

2/ Peut être, dénoncer la misogynie justement ! Non ?

Oui, j’ai pensé qu’il serait super de rendre la misogynie si évidente et concrète que nous avons décidé de nommer les monstres ainsi dans le film. Aussi, au cinéma, les monstres ont tendance à être des métaphores donc j’ai voulu que la métaphore soit aussi évidente que stupide !

2/ Maybe to denounce the misogyny exactly! No?

Yeah. I thought it would be great to make the misogyny so obvious that it is actually the name of the monsters in the movie. Also monsters tend to be metaphors, so I wanted the metaphor to be so obvious it was stupid.

3/ Comment vous est venu l’idée du personnage que vous interprètez ? Ce mélange de hipster / branleur.

Le personnage de Phil est venu lorsque nous avons trouvé cette perruque blonde. Nous avons essayé de faire un personnage qui n’a aucune conscience.

3/ How came to you the idea of the character which you interpret in the movie? This mix of hipster / wanker !

The Phil character came out of that blonde wig we found and also trying to make a character that had no self-awareness.

4/ Saviez-vous, au début de l’écriture du scenario, que le film allait aller aussi loin dans le gore et le trash ou est-ce arrivé durant l’écriture ?

J'ai toujours voulu aller loin mais je me suis posé des questions à propos de cela. A propos de savoir s’il fallait que les misogynes aient leurs bites dehors et aspergent de semence et tout… mais mon co-auteur a, à l'époque, dit que c'était ce que le film exigeait et qu'il ne fallait pas faire autre chose. Une fois qu'on avait décidé qu'il y aurait les bites et la semence, alors il était impossible de revenir en arrière quant au contenu du film.

4/ Did you know, at the beginning of the writing of the scenario, that the movie was also going to go far in gore and trash things or did it arrive during the writing?

I always wanted to go far. I wondered about it and about the misogynists having their dicks out and spraying semen and all, but my co-worker at the time said that that was what the movie required and anything else would be false. Once they had dicks and semen, then there was no turning back with the content.

Je voulais réaliser le film misogyne ultime. Un film qui soit si misogyne que personne ne soit capable de faire un autre film misogyne.

Drew Bolduc

INTERVIEW : DREW BOLDUC
INTERVIEW : DREW BOLDUC

5/ Pourquoi avez-vous choisi de réaliser les effets spéciaux avec du latex et du faux sang au lieu d’utiliser des effets spéciaux numériques ? Etait-ce pour rester dans le style 80’s ?

Oui mais nous avons utilisé beaucoup de « VFX compositing » ( méthode d'effets spéciaux qui consiste à combiner des images à l'aide d'un logiciel informatique). C'est cette combinaison qui fait que les effets spéciaux sont bons. Les effets spéciaux auraient été vraiment mauvais si nous n'avions pas utilisé d'ordinateurs.

5/ Why did you choose to make SFX with latex and fake blood instead of used numerical SFX ? It was to stay in the 80's style of the movie ?

Yes, but we did use a lot of VFX compositing. It is the combination that makes the SFX good. The SFX would have been very bad if it were not for computers.

6/ Cependant, je suppose que vous avez une préférence pour les effets spéciaux réalisés sur le plateau avec du latex, par exemple, comme on pouvait le voir dans les films d'horreur des 70's & 80's plutôt que les effets spéciaux numériques comme on peut voir dans des films comme « Midnight meat train » ?

Ouais, les effets spéciaux sur plateau sont géniaux. La préquelle de « The Thing » est un grand exemple de pourquoi les CGI (effets spéciaux numériques) peuvent craindre. D'ailleurs, avez vous vu cela ? http://bloody-disgusting.com/news/27573/see-tons-of-practical-effects-work-on-the-thing-remake/

6/ However, I guess that you have a preference for the real special effects as we can see in the horror movies of the 70s and 80 rather than the special effects gore digital like " midnight meat train "?

Yeah, practical effects are great. The Thing prequel is a great example of why CGI can suck. Have you seen this? http://bloody-disgusting.com/news/27573/see-tons-of-practical-effects-work-on-the-thing-remake/

7/ La (très bonne) bande originale a une place importante dans le film. Comment l’avez-vous imaginé et conçu ?

J'ai réalisé la musique sur le logiciel « Reason » et sous influence de ce que peut faire John Carpenter pour ses films. Il y a aussi une influence des jeux vidéos et particulièrement des sonorités de puces des anciens jeux.

7/ The (great) music have an important place in the movie. How did you imagine and make it ?

It was made mostly using the program Reason and made under the influence of John Carpenter. definitely, video games & chip tunes were an influence too.

8/ Pendant les projections publiques, les spectateurs étaient hilares. Le film est souvent comparé à Bad Taste pour ses côtés fun & gore. Etais-ce une inspiration pour vous ? Etes vous ravi de la comparaison ?

J’aime beaucoup Peter Jackson. J’adore “Braindead” and John Waters. Cela a été de grandes influences.

8/ During the public projection, the public was hilarious. The movie is often compared to "Bad Taste" for these sides fun & gore in the same time. Was it an influence for you ? Are you glad with this comparison ?

I do like Peter Jackson. I love Dead Alive and John Waters. They were big influences.

9/ Votre travail est aussi compare à celui de Takashi Miike. Aimez-vous le cinéma japonais ?

Yeah, j’aime "Audition", "Ichi : The killer". J’ai vu "Karaté-Robo Zaborgar" recemment, c’était vraiment excellent. "Funky Forest" est aussi un de mes favoris.

9/ Your work is compare to Takashi Miike too. Do you like japanese movies ?

Yeah, I like "Audition", "Ichi: The Killer". I saw "Karate-Robo Zaborgar" recently. That was great. "Funky Forest" is also a favorite.

La préquelle de « The Thing » est un grand exemple de pourquoi les CGI (effets spéciaux numériques) peuvent craindre.

Drew Bolduc

INTERVIEW : DREW BOLDUC
INTERVIEW : DREW BOLDUC

10/ Le film est assez court, étais-ce pour garder le rythme et ne pas lasser le public ?

Oui, le script était court et nous tournions sur une courte période dans des endroits dans lequels nous n’étions pas les bienvenus !

10/ The movie is rather short, it was wanted to not tire people ?

Yeah, the script was short and we shot in a short period of time in places that did not exactly want us to be there.

11/ Vous n’aviez pas d’autorisation pour faire le film ? C’était un tournage sauvage ?

Yeah ! Guérilla-style !

11/ You didn't have autorisation to make the movie ? It was a wild shooting ?

Yeah, guerrilla-style.

12/ Pensiez-vous que le film allait avoir un aussi grand succes ? En France, les fans d’horreur l’apprecient beaucoup. Ils disent que c’est un « What the fuck movie » !

Nous étions inquiets du fait que personne n’en veuille alors nous sommes fiers que le public l’apprécie.

12/ Thought you that the movie would have such a public success? In France, Horror fans love so much this movie. They say "It's so a "What the fuck" movie" !

We were worried that no one would like it, so we are glad that people are enjoying it.

13/ Quels ont été les moments les plus difficiles et ceux les plus drôles du tournage ?

Pas trop de moments difficiles, juste de planifier et organiser le planning de tournage avec les acteurs. Pour les moments drôles, sûrement ceux impliquant l'utilisation de faux pénis.

13/ What were the biggest difficulties during the shooting of "The taint" ? And the funniest moment ?

For hard moments, just scheduling and organizing the shoot with all the actors. The funniest moments were probably awkward moments involving fake penises.

14/ Quels sont les films qui vous ont donné envie d’être réalisateur ?

Evil Dead 2, Dr Folamour et les films de la Troma.

14/ What are the movies which tempted you to be a director ?

Evil Dead 2, Dr. Strangelove, Troma.

15/ Pouvez-vous dire un mot sur votre prochain projet « Science team » ?

C’est une comédie d’horreur / Science-fiction. C’est une véritable histoire dramatique à propos d’un jeune homme, d’un alien immobile télépathe et d’une organisation gouvernementale diabolique. C’est un film qu’on pourrait qualifier de « Quand E.T. rencontre David Cronenberg ». Les gens peuvent aller voir les images ici : http://www.facebook.com/ScienceTeamMovie

15/ Could you talking to me about your next project "Science team" ?

It is a science fiction horror comedy. It is a very dramatic story about a young man, a telepathic immobile alien, and an evil government organization. It is sort of like E.T. meets David Cronenberg. People can see pictures here: http://www.facebook.com/ScienceTeamMovie

16/ A quelle étape du projet en êtes vous ? Pré-production ?

Oui, nous sommes à la recherches de plus de fonds, nous préparons le casting et l’équipe technique, nous finalisons le scénario. Nous sommes aussi à la recherche de plus de concept art, si quelqu’un est intéressé, il peut nous en soumettre !

NDLR : Le concept art, en haut à gauche, a été réalisé par Aurélien Gendraud http://theterrorgeek.blogspot.fr/

16/ In which step of the project are you ? preproduction ?

Yeah. We are doing more fundraising, pulling the cast and crew together, finalizing the script. We are looking for more concept art as well, if anyone is interested in submitting some.

NDRL : The concept art, at the top on the left, had been made by Aurélien Gendraud. http://theterrorgeek.blogspot.fr/

17/ A part réalisateur, acteur, compositeur... Vous faites autre chose dans la vie ? (rires)

Oui, j'ai aussi réalisé les effets spéciaux pour le film TROMA : "Return To The Class Of Nuk'em High".

17/ Otherwise, except for director, actor, compositor... you do something else in life? lol

Yes, I also worked on some special and visual effects for TROMA movie : "Return To The Class Of Nuk'em High".

Merci beaucoup Drew.

Thank You Very Much Drew.

C’est un film qu’on pourrait qualifier de « Quand E.T. rencontre David Cronenberg ». (A propos de son prochain film)

Drew Bolduc

INTERVIEW : DREW BOLDUC
INTERVIEW : DREW BOLDUC

Rédigé par Gib

Publié dans #Interview

Commenter cet article

Obsom 04/03/2013 08:26

Encore une interview bien sympathique qui m'a permis de cerner un réalisateur que je ne connaissais pas. Les questions enfin plutôt les réponses aident à cerner le délire du projet. Je trouve que cela enrichit le visionnage. D'ailleurs je verrai ce film du coup, que je connaissais pas du tout.