Publié le 12 Juin 2014

INTERVIEW : JOHN JARRATT

Parce que les personnages de méchants sont souvent les plus intéressants, il était primordial de s'entretenir avec l'interprète d'un des plus actuels et surtout l'un des plus charismatiques: John Jarratt. "L'acteur Australien favori" de Quentin Tarantino revient donc, pour nous, sur le tournage des films "Wolf Creek" de Greg McClean. ça va trancher !

Because the bad boys characters are often the most interesting, it was important to talk with the actor of the more current and also one of the most charismatic pyschopath on the cinema : John Jarratt. "The favourite Australian actor" of Quentin Tarantino returns, for us, on the set of the "Wolf Creek" movies of Greg McClean. It will be violent !

1/ Comment avez-vous obtenu le rôle de Mick Taylor dans "Wolf Creek 1" ?

Greg Mclean m’a vu dans un film, plusieurs années auparavant, dans lequel je jouais un flic méchant et véreux dans l’arrière pays Australien et il a décidé que je ferais un super tueur en série de l’arrière pays.

1/ How did you obtain the Mick Taylor’s role in "Wolf Creek 1"?

Greg Mclean saw me in a play a few years earlier where I played a tough bent outback cop and he decided then that I’d be a great outback serial killer.

2/ Depuis cela, vous êtes devenu un de ces acteurs favoris ?

Je ne sais pas vraiment, Greg admire beaucoup d’acteurs.

2/ Since that, you became a Greg Mclean’s favorite actor, right?

I don’t know about that, Greg admires many actors.

3/ Quelles ont été vos motivations pour jouer dans le second volet de Wolf Creek ?

Nous avions eu un bon résultat avec le premier film et c’est probablement ma meilleure prestation. Je savourais d’avance de rejouer à nouveau Mick Taylor sachant que, cette fois, je savais que le personnage fonctionnait.

3/ What were your motivations to play in the second Wolf Creek?

Because we got it right in the first Wolf Creek and it’s probably my best portrayal and I relished doing it again, knowing this time, that the character works.

INTERVIEW : JOHN JARRATT

4/ "Wolf Creek 2" n’est pas encore sorti en France (juste dans quelques festivals), que pouvez-vous nous dire à propos du film ?

Vous allez voir ce que fait Mick depuis le début et ce qu'il a toujours fait. C’est plus un road movie, il y a beaucoup plus d’actions jusqu’à ce que, vers la fin, Mick retourne à ses affaires.

4/ Wolf Creek 2 is not yet released in France (just in few festivals), what can you tell about this movie?

You get to see Mick doing what he does from the start. It’s more of a road movie, there’s a lot more action until towards the end when Mick gets down to business.

5/ Quel est votre point de vue à propos de l’évolution de votre personnage dans le second film ?

Le personnage n’évolue pas, vous voyez juste plus de lui et vous apprenez à mieux le connaître. Dans le premier film, le monstre sort doucement en dehors de sa cage. Dans le second film, il est déjà hors de la cage !

5/ What is your point of view about the evolution of your character in the second movie of Wolf Creek?

The character doesn’t grow, you just see more of him and get to know him better. In the first one, the monster slowly gets out of the cage. In the second, he’s already out of the cage.

 

INTERVIEW : JOHN JARRATT

6/ Le premier film était un pur survival, le second part dans différentes directions. Quelles étaient les influences de Greg McClean sur ce film ?

C’est encore une question de survie pure sauf que les personnages essaient de survivre pendant le film entier. Nous ne voulions pas répéter "Wolf Creek 1". Greg était influencé par « Duel », les westerns classiques et les évènements actuels qui ont lieu dans l’arrière pays australien.

6/ The first movie was a pure survival, the second movie go in others ways. What were the influences of Greg McClean for this movie?

It’s still about pure survival, except people are trying to survive for the entire film. We didn’t want to repeat "Wolf Creek 1". Greg was influenced by Dual, classic Westerns and actual events that happened in the outback.

7/ Mick Taylor, votre personnage, devient le héros du second film plus que ses victimes. Voulez-vous que « Wolf Creek » devienne une longue saga comme « Massacre à la tronçonneuse » ou « Détour Mortel » ?

J’adorerai faire « Wolf Creek 3 » mais cela va dépendre du succès du film. Si vous continuez à pirater tous nos films en les téléchargeant illégalement pour rien, nous n’aurons pas assez de profit pour faire « Wolf Creek 3 ». Alors la prochaine fois que vous faîtes cela, vous serez effectivement entrain d’arrêter la fabrication de films indépendants partout dans le monde.

7/ Mick Taylor, your character, become the hero of the second movie, more than these victims. Do you think and do you want that Wolf Creek become a long saga as “Texas Chainsaw Massacre” or “Wrong Turn”?

I would love to do Wolf Creek 3, but that’s up to our audiences. If you all continue to pirate our film by downloading it for free, then we won’t get enough profit to make WC3. So next time you do that, you are effectively shutting down independent film making across the planet.

INTERVIEW : JOHN JARRATT

8/ Quelle a été la scène la plus difficile à jouer dans “Wolf Creek 2” et pourquoi?

Le repaire de Mick. C’était un tournage de 4 jours très intense. C’était comme faire un mini-film dans le film.

8/ What was the most difficult scene to play in Wolf Creek 2 and why?

Mick’s Lair. It was a very intense four day shoot. It was like doing a mini play within a film.

9/ Mick Taylor est très (trop) attaché à son pays. Est-ce aussi votre cas ? Qu’auriez vous envie de dire aux personnes comme moi (qui ne connaissent pas l’Australie) qui aimeraient venir et visiter votre pays?

J’ai passé mon adolescence dans l’arrière Pays Australien et tourné beaucoup de films pendant plus de 40 ans là-bas. C’est vaste, merveilleux, ancien, spirituel et dangereux. C’est comme le milieu d’un vaste océan. C’est magnifique et majestueux, mais quand vous y êtes, vous pouvez mourir. Comme pour le reste de l’Australie, c’est le meilleur pays et le plus sanglant dans le monde.

9/ Mick Taylor is very (too much) attached to his country. Is it your case too? What could you tell to a people like me (who don’t know Australia) who would like to come and visit Australia?

I spent most of my teenage years in the outback and a lot of films over 40 years out there. It’s vast, beautiful, ancient, spiritual and dangerous. Like being in the middle of a vast ocean. It’s beautiful and majestic, but if you get in it, you might die. As for the rest of Autralia, best bloody country in the world mate.

INTERVIEW : JOHN JARRATT

10/ Nous savons beaucoup de chose à propos de Mick Taylor mais il reste aussi beaucoup de points obscurs de son passé. Comment avez-vous travaillé le personnage ? Avez-vous essayé d’imaginer son enfance et le passé de Mick Taylor ?

Je lui ai donné une histoire passée comme s’il était né exactement à la page zéro, qui est juste avant la première page du script. Alors, dès que j’entre dans le film en tant que Mick Taylor, je sais EXACTEMENT qui je suis.

10/ We know many things about Mick Taylor but there are also many obscures points in his past. How did you work the character? Have you tried to imagine the childhood and the background of Mick Taylor?  

I gave him a back story from when he was born right through to page zero, which is just before page one. So that when I step into the film as Mick Taylor, I kbnow EXACTLY who I am. 

11/ Nous vous avons aussi vu dans “Django Unchained”. Comment avez-vous obtenu le rôle dans ce film ? Que pouvez-vous dire sur Quentin Tarantino ?

Tarantino est venu, en Australie, en 2003 (avant « Wolf Creek ») et a dit : « Je veux rencontrer John Jarratt, c’est mon acteur Australien favori ». Alors, je l’ai rencontré. Il est ailleurs, très intelligent, c'est une encyclopédie vivante à propos de tous les films, un scénariste brillant, il sait exactement ce qu’il veut sur un tournage, il a une vue globale fantastique et, en même temps, il est conscient de la complexité. Ma partenaire l’a décrit comme magnifiquement fou et je pense qu’elle a raison. Comment était-il sur Django? Brillant.

11/ We also saw you in Django Unchained. How did you obtain a role in this movie? What can you say about Tarantino?

Tarantino got off a plane in Australia in 2003 (before Wolf Creek) and said”I wanna meet John Jarratt, he‘s my favourite Australian actor” So I meet him. He’s out there, very intelligent, walking encyclopedia on all things film, brilliant writer, knows exactly what he wants on set, fantastic overview , at the same time, aware of the intricacies. My partner described him as Beautifully mad and I think she’s right. How was it to do Django? Brilliant.

Merci M. Jarratt.

Thank you M. Jarratt.

Voir les commentaires

Rédigé par Gib

Publié dans #Interview