Publié le 4 Juin 2012

AMOUR VACHE (Uwe Boll)

Flashback : Nous sommes en 2006. Comme chaque semaine, je me promène dans le rayon "films d'horreur" de la boutique du coin. Je flâne à la recherche d'un film que je n'aurai pas déja afin de passer la soirée tranquille. Dans les nouveautés, mon regard se porte sur une jaquette en espèce de relief. Sur cette jaquette est inscrit : "Alone in the dark". A côté du titre, un sticker promotionnel qui indique : "Le film choc tiré du jeu vidéo".

AMOUR VACHE (Uwe Boll)

Flashback 2 : Nous sommes en 1996. Je viens d'acquérir, en occasion, le jeu "Alone in the dark 2 : Jack is back". Passionné d'horreur et n'ayant pas d'ordinateur, je me réjouit de goûter, enfin, à ce jeu qui a fait les beaux jours des joueurs PC. Malgré une maniabilité très approximative et des graphismes un peu pourris, je me laisse entrainer dans le jeu grâce à son ambiance malsaine et ses cadrages flippants (à l'époque, "Resident Evil" n'existait pas encore !). Un grand moment de jeu vidéo.

AMOUR VACHE (Uwe Boll)

Retour au premier Flashback : Le DVD entre les mains, je repense donc à ce sentiment vécu dix ans plus tôt (le flashback 2, donc !), ce sentiment de malaise, cette peur d'avoir été (virtuellement) seul dans ce manoir pendant toute une nuit et me décide à acheter le film (surtout que le cast est pas dégueulasse : Christian Slater, Stephen Dorff), pour la somme de 14€90. Arrivée chez moi, je récupère une canette de coca et insère la galette du film dans mon lecteur. Et là, tous mes espoirs disparaissent ! Alors que le jeu avait un univers gothique dans lequel on était vraiment "alone in the dark", le film se passe dans un univers urbain et aurait dû s'appeler "All in the light" tant le personnage principal évolue toujours accompagné et en pleine journée ! Je me sens alors trahi et regarde sur la jaquette du DVD qui a pu osé me faire cet affront ! Et là, 7 lettres apparaissent : UWE BOLL !

AMOUR VACHE (Uwe Boll)

A ce moment là, je me sens trahi par cet homme ! Je tape alors son nom sur le net et découvre que je ne suis pas le seul. Une armée de personne est prête à s'élever contre M. Boll ! Le réalisateur est même la cible de quasi-tous les critiques cinéma. Ne pas aimer Uwe Boll devient rapidement "in". Alors, c'est vrai que Uwe Boll a tendance à provoquer mais le lynchage se fait de plus en plus fréquent et dur. Il obtient même 2 razzie awards dont celui de la pire carrière (razzie qui n'était plus donné depuis plus de 10 ans et sorti des cartons spécialement pour lui). Rapidement, toutes sortes de plaisanteries sortent sur Uwe Boll dont celle-ci : "UWE BOLL Pro Director".

AMOUR VACHE (Uwe Boll)

En 2008, une pétition fut mise en ligne sur le net afin de lui demander d'arrêter le cinéma. Uwe Boll annonca qu'il arrêterait de faire des films si la pétition arrivait à 1 000 000 de signature. "Objectif" énorme. La pétition n'arriva pas à ce niveau mais a tout de même dépassé les 350 000 signatures ! A l'époque, Uwe Boll déclara que cette pétition était orchestrée par Spielberg et Michael Bay...

En 2009, face à tout cela, j'ai moi-même, créé une petition afin de le soutenir. Pétition qui récolta... 10 signatures !

D'ailleurs voici le lien : http://www.mesopinions.com/Soutien-au-realisateur-Uwe-Boll---Support-to-director-Uwe-Boll-petition-petitions-f62bc65768582e3bae4fbb88c7fb5723.htm

Si j'ai fait cette pétition, c'est parceque dans sa carrière, Uwe Boll a tout de même fait des films interessants, principalement : Postal (chef d'oeuvre !), Rampage, Seed, Stoic, etc... et a sû aller dans différents genres (parfois pour des raisons lucratives, ok) et être un des réalisateurs les plus originaux et les plus libres de ces 2 dernières décennies. Et il en faut !

AMOUR VACHE (Uwe Boll)

2012, le weekend dernier, je me suis rendu à Paris, à la boutique "Movies 2000" et j'ai enfin pu rencontrer Uwe Boll. Contrairement à l'arrogance dont il fait parfois preuve dans les interviews et sa virulence face aux journalistes, Docteur Boll est très sympathique, ouvert à la discussion, prêt à signer des autographes et à poser pour des photos avec le sourire.

AMOUR VACHE (Uwe Boll)

Aussi, lors de ma rencontre avec le réalisateur, j'ai pu lui faire dédicacer mon DVD de "Alone in the dark" et ainsi comprendre pourquoi je l'avais acheté.

En effet, à l'époque, j'ai, par hasard, acheté "Alone in dark" et cela m'a permis de découvrir une filmographie, certes bancal, mais rare et pleine d'audace et enfin pouvoir rencontrer Uwe Boll, un réalisateur vraiment pas comme les autres. La boucle est bouclée.

I love Uwe Boll !

AMOUR VACHE (Uwe Boll)

Voir les commentaires

Rédigé par Gib

Publié dans #Rencontres