Publié le 18 Janvier 2011

CHATROOM

Je suis allé au cinéma ce weekend voir “Love & autres drogues”. Mais bon, je ne me vois pas trop faire un post sur ce film… Pas que le film m’ait déplu, c’était même plutôt sympathique mais bon, sur un blog de cinéma d'horreur, c’est pas le top quoi… Du coup, je vais vous parler du film que j’ai regardé en DVD : “Chatroom”.

Primo, j’aime bien Hidéo Nakata. C’est vrai, son “Ring” est un des seuls films qui m’ait vraiment fait flipper ces 15 dernières années. Rien que pour ça, je respecte ce type. “Dark Water” aussi était bien angoissant. Le remake de “Dark Water” est bien pourri, par contre ! Dans le genre remake claqué, il se pose là ! Bref, c’est pas le sujet. Bah oui les gars, faut pas me laisser digresser comme ça sinon je vais boucler mon post et j’aurai même pas parler de “Chatroom” !

CHATROOM

Donc, pour les trois du fond qui suivent pas : “Chatroom” est un film de Hidéo Nakata. Ce film raconte l’histoire d’un jeune dont j’ai complètement zappé le nom… Ah, si, William ! Je m’en rappelle car il a le même prénom qu’un pote et puis ça ressemble à Will I am et du coup, c’est cool quoi. Donc, William crée une chatroom (un salon de discussion) sur internet afin de jacter avec ses amis. Bon, au début, il est un peu tout seul mais il est vite rejoint par 4 autres jeunes du tier-quar de Chelsea. Bon, je vous rassure, le film ne montre pas cinq jeunes devant leur ordinateur pendant 1h30. Non, les chatrooms sont representées par de vraies salles qui se modifient selon les pensées des personnages etc… Bref, visuellement, c’est pas trop austère même si ce n’est pas la grande folie qu’on aurait pu espérer par rapport aux possibilités qu’offrent un tel sujet.

CHATROOM

Niveau scénario, on comprend assez vite que William n’est pas un ami qui veut du bien à ses compagnons de discussion et va profiter de leurs faiblesses et de leur jeunesse pour les pousser à commettre des actions…euh… malveillantes. Ce qui commence par des bêtises d’ado (jeter de la peinture sur les fenêtres…) va vite les mener à des actes beaucoup plus graves. L’histoire est donc sympathique mais prévisible et les idées originales ne sont pas assez exploités. Dans un monde virtuel, on aurait aimé d’autres moments dans le même style que celui ou un pédophile entre dans la chatroom en se faisant passer pour une ado mais non. Le film ne va pas au bout de ses idées et finalement ne raconte qu’une “simple” histoire de manipulation psychologique avec comme contexte internet au lieu de vraiment entrer dans ce vaste univers virtuel.

Globalement, “Chatroom” est donc un film agréable à regarder, bien interprété, intriguant de par son univers mais qui possède malheureusement quelques longueurs et un manque d’originalité niveau scénario. A part ça, j’ai acheté l’anthologie “Alien” en Blu-ray et ça, ça fait plaisir !!!

Ma note : 6,5/10

Voir les commentaires

Rédigé par Gib

Publié dans #Critiques

Publié le 16 Janvier 2011

"Bienvenue au cottage" commence comme un polar à tendance humoristique. Deux frères ainsi qu’un autre acolyte kidnappent une jeune fille afin d’obtenir une rançon. Jusqu’ici tout va bien…Le problème est que l’un des deux frères est un peureux pas bien doué et que l’acolyte est un abruti fini. Le deuxième frère, malgré ses capacités plus prononcés pour le kidnapping et le crime en général, n’arrivera pas à canaliser ces deux énergies maladroites et le rapt va vite tourner au grand n’importe quoi avec plusieurs scènes cocasses (le coup de boule !) et surtout l’évasion de notre chère captive.

Ensuite, le métrage va radicalement changer de style et entrer dans le slasher trash lorsque l’évadée et ses poursuivants vont se retrouver dans une ferme dans laquelle l’habitant des lieux, proche cousin de Leatherface, va s’amuser à faire de nos héros de la chair à saucisses.

BIENVENUE AU COTTAGE

Le film se regarde avec plaisir et les fans de gore auront droit à quelques scènes plutôt sympathiques mais malheureusement même si le film essait de faire souffler un brin de folie à travers ses gags et ses meurtres, tout ceci semble manquer d’un peu d’originalité et de caractère. Autre soucis purement subjectif : j’ai eu du mal à m’impliquer dans l’histoire. Ceci est sûrement causé par des personnages trop stéréotypés malgré une tentative de consistance psychologique. J’ai aussi trouvé qu’à trop vouloir jouer sur plusieurs genres (horreur, polar, comédie) le film ne trouve pas vraiment sa voie. Malgré tout, les fans de films british de ce genre (style “Severance”) devraient y trouver leur compte

Pour conclure, je dirais que "Bienvenue au cottage" est un film bancal, sans grande originalité, mais malgré tout divertissant et plein de petites bonnes idées principalement visuelles (notamment dans sa seconde partie).

Ma note : 5/10

Voir les commentaires

Rédigé par Gib

Publié dans #Critiques

Publié le 12 Janvier 2011

Deux couples de jeunes américains profitent du soleil (entre autres…) du Mexique. Alors qu’ils sont à la veille de leur dernier jour de vacances, un autre touriste va leur proposer de venir visiter des ruines mayas fraichement découvertes. Nos quatre amis, lassés de la bronzette, décident d’y aller afin d’avoir autre chose à raconter à leurs amis que “ouais, l’eau de la piscine était trop bonne”. Malheureusement, après avoir vu la suite du film, on peut en conclure qu’il faut mieux avoir des banalités à raconter sur ces vacances plutôt que de vouloir tenter l’aventure à tous prix…

Car non, Les ruines n’est pas un guide touristique mais un thriller horrifique! Et même si le film ne provoque pas de grandes sueurs froides, il a au moins le mérite de posséder un bon suspens et surtout quelques scènes sanguinolentes bien sympathiques !

En effet, une fois arrivé au pied des ruines, les choses ne sont pas de tout repos. Sans savoir pourquoi, nos touristes se rendent vite compte que les personnes locales ne voient pas leur visite d’un bon oeil. Pire, ils n’hésitent pas à tirer à vue si nos jeunes compagnons (et leurs guides) tentent de fuir l’endroit. Pourquoi donc ? Mystère !

LES RUINES

Voici donc nos héros bloqués dans ces ruines. Le premier problème est qu’ils possèdent peu d’eau et pourront survivre à peine deux jours… Le deuxième problème est ”la présence” qui vit dans ces ruines et qui est plus mortelle que les mexicains qui attendent en bas et plus douloureuse qu’une déshydratation !

Je ne vais pas vous en dire plus mais en tous cas, ça vaut le détour ! Mené par une bande de jeunes acteurs doués, bien réalisé, ponctué d’effets chocs et doté de superbes paysages, “Les ruines” est un film que je vous conseille vivement ! Une très bonne surprise !!

Ma note : 7,5/10

Voir les commentaires

Rédigé par Gib

Publié dans #Critiques

Publié le 11 Janvier 2011

Alors Funny games US, c’est quoi ? C’est tout simplement le remake américain de Funny games ! Et ouais, c’est pas plus compliqué que ça ! Mais alors, Funny games, c’est quoi ? me demanderez-vous (ou pas, puisque malins et surtout tricheurs comme vous êtes, vous avez déja tout lu sur allociné ou sur un autre site ! Ou mieux, vous avez déja vu le film original qui date d’une douzaine d’années !), allez, pour ceux qui viennent d’avoir le web et qui tombe sur mon blog comme première page internet (ça se peut, on sait jamais), voilà le topo : Une famille (les parents et un enfant) se font sequestrés et torturés pendant toute une nuit par deux jeunes un peu félés du bocal. Le motif de cet acte ? Bah, y’en a pas ! Ou plutôt si : Ils ont envie de s’amuser ces jeunes. C’est vrai, la vie, c’est chiant, faut bien s’occuper. Et franchement, cogner un mec à coup de club de golf ou terroriser un enfant, ça passe le temps et c’est assez funky. Sinon, en plus de ce scénario interessant, ce qui est important c’est le traitement à l’image : la réalisation (identique à celle du “funny games original”) toute en sobriété ainsi que le côté un peu voyeur du film (un de nos 2 jeunes tortionnaires s’adresse au public directement) en font une oeuvre assez réaliste et donc assez perturbante (enfin, dans une certaine mesure). Le film a aussi la particularité d’imposer un style assez lent (ce qui rejoint le côté réaliste). Ce parti-pris du réalisateur permet donc d’entrer plus facilement dans la psychologie des personnages et d’ajouter une bonne dose d’angoisse ce qui rend le tout plutôt efficace même si j’avoue m’être surpris à m’ennuyer parfois. Attention, pas longtemps ! Mais bon, à être trop contemplatif et à vouloir trop montrer le trouble que subit la pauvre famille, le film devient parfois un peu “longuet”. En même temps, sans ces passages un peu long, le film aurait-il le même impact ? Sûrement pas ! Donc, c’est un mal pour un bien !

Ma note : 7.5/10

FUNNY GAMES US

Voir les commentaires

Rédigé par Gib

Publié dans #Critiques