Publié le 18 Avril 2013

METALUNA N°2 - Un magazine de copains !

Métaluna est un magazine de copains, on le savait déja depuis le premier numéro vu que le mag' a été fondé par Jean-Pierre Putters et Rurik Sallé dont l'amitié de longue date est plus que de notoriété publique (ainsi qu'avec Christophe Lemaire ou Fabrice Lambot...). Alors pourquoi notifier ce fait établi lors de la parution de ce numéro 2 ? Tout simplement car ce second opus de la revue m'a renvoyé à mes propres amitiés, à des passions qui ne sont pas les miennes mais qu'on m'a fait partager, à des curiosités qu'on m'aurait montré... Par exemple : Phil Anselmo ! Il y a encore six mois ce nom m'était complètement inconnu ! Et puis, des amis à moi m'ont emmené voir "Down", le groupe d'Anselmo, au Bataclan sans que je ne connaisse une seule musique. C'était puissant. C'était complètement dingue. Ce fut donc un réel plaisir de retrouver ce cher Phil dans une interview "films d'horreur" (ce qui est plus dans mon domaine) et de voir qu'il a bon goût, le bougre. Des paroles telles que "Le Projet Blair Witch est une putain de honte pour le cinéma" ne peuvent sortir que de la bouche d'un homme sensé. Un peu radical, certes, mais sensé !

Autre exemple : Gogol 1er ! Un peu jeune pour l'avoir écouté à la sortie, je me suis rattrapé il y a de ça moins d'un an, lors d'un barbecue arrosé, lorsque des potes se sont mis à chanter "J'encule" en me racontant les anecdotes de leur jeunesse à écouter ça à fond sous les yeux effarés (ou pas) de leurs parents. Puis de me faire lancer la version "piano" sur mon smartphone pour me la faire découvrir. Encore un exemple ? La fistinière ! Un pote m'a envoyé la vidéo reportage de ce drôle de lieu. Vidéo que j'ai regardé à nouveau quelques semaines plus tard, avec un ami en buvant quelques verres de Jack, lors d'un mémorable weekend entre ami(e)s en Tourraine. Une dernière preuve : la couverture et l'interview fleuve de John Carpenter, cinéaste culte de tous mes amis et de moi même, principalement les films avec Kurt Russell (Jack Burton, Snake Plissken...) pour eux et les films plus horrifiques (Halloween, Fog...) pour moi. Ainsi que "The Thing", pour nous tous ! Si on ajoute le fait qu'en le lisant, on a aussi l'impression d'être pote avec toute cette bande de joyeux journalistes , on ne peut plus nier que l'on a affaire à un vrai mag' de copains, dans le fond mais très pro dans la forme.

METALUNA N°2 - Un magazine de copains !

Hormis toutes ces anecdotes personnelles, le magazine a beaucoup d'autres choses à offrir ! Notamment un article sur Gerardmer et sur le discours de son président 2013 : Christophe Lambert, un autre sur un film culte : "A Cruel Picture", un "movie test" du groupe Cannibal Corpse ainsi que plein d'autres choses dont les critiques cinéma, DVD, musique et BD du moment ! Que du bon, donc, pour ce nouveau numéro ! Vivement le 3 !

Voir les commentaires

Rédigé par Gib

Publié dans #Presse

Publié le 16 Avril 2013

Le prochain film de Drew Bolduc : "Science Team" est actuellement en cours de pré-production ! On en sait encore peu sur ce projet à part le fait que la Science team est une unité formée pour éliminer des extra-terrestres et comme le réalisateur le définissait sur ce même blog, il y a peu : "C’est une comédie d’horreur / Science-fiction. C’est une véritable histoire dramatique à propos d’un jeune homme, d’un alien immobile télépathe et d’une organisation gouvernementale diabolique."

SCIENCE TEAM - PREVIEW
SCIENCE TEAM - PREVIEW

Pas trop d'infos donc mais après avoir vu "The Taint", on ne peut que se douter que le film sera complètement dingue !! Attendez-vous à du sang, des effets spéciaux de folie et à un délire total !

Vivement que le tournage débute mais avant l'équipe du film doit terminer la pré-production. Pour cela, ils ont besoin de votre aide ! Participez donc à la création de ce long métrage en cliquant sur le lien ci-dessous afin de devenir producteur et membre de la Science team ! N'hésitez pas à aider ce projet, en plus, il y a une multitude de cadeaux cools à gagner dont des trucs super collector !

Voir les commentaires

Rédigé par Gib

Publié dans #Previews

Publié le 15 Avril 2013

THE FUNNY DEAD

Partant d'un postulat classique (une invasion de zombies), la Web-série "The Funny Dead" est en fait une étude sociologique sur la vie des hommes en cas de perte de contraintes et surtout... de femmes ! Bref, c'est, bien sûr, traité de manière humoristique ! Les trois héros de la série étant une belle bande de bras cassés, qui après avoir trouvé une planque pleine d'alcool, décide de profiter de la vie maintenant qu'ils sont libres de ne plus travailler, de ne plus payer les factures et de ne plus obéir à leur patron ou à leur femme ! Malgré tout, de femmes il en est question dans la série, puisque nos héros, dans un élan d'humanisme, se décident à repeupler la terre !

Une Web-série que "Le Dernier Blog Sur La Gauche" aide à produire et donc que l'on vous conseille ! Le premier épisode est déja en ligne et visible en bas de cette page !

Si la série vous plaît et que vous voulez aussi participer à la production, rendez-vous sur le lien ci-dessous ! Il y a plein de contreparties coolos à récupérer.

Voir les commentaires

Rédigé par Gib

Publié dans #Séries

Publié le 5 Avril 2013

Entre "American Horror Story" et "The Walking dead", cela fait quelques temps que l'horreur a trouvé sa place à la télévision et afin de surfer sur la vague de ces séries, la chaine câblée A&E a décidé de rescussiter une licence culte du genre : "Psychose" ! "Bates Motel" raconte donc la jeunesse de Norman Bates, le fameux tueur du film d'Hitchcock. Que vaut cette nouvelle série ? Est-elle à la hauteur du mythe ? C'est encore un peu rapide pour le savoir mais les trois premiers épisodes déja diffusés nous donnent quelques éléments de réponse !

BATES MOTEL
BATES MOTEL

Niveau réalisation, l'ambiance générale est bien retranscrite et même si les scénaristes ont eu la curieuse (mais pratique) idée de placer cette genèse de Bates à une époque contemporaine (avec Iphone et tout le toutim), il faut bien avouer que la sauce prend tout de même. Déja car le motel semble avoir été "reconstruit" à l'identique des films des années 60 (enfin, de mémoire, je n'ai pas revu les films récemment) et aussi car le fait de placer l'hôtel dans une bourgade forestière donne un côté quelque peu intemporel. Cette petite ville et sa population est d'ailleurs une autre qualité du film puisque cela apporte un cachet "Stephen King" à la série avec ce lieu ou tout le monde se connait et ou chacun à ses secrets. En parlant de secrets, ceux qui en ont un (voir plusieurs) gros sont Norma et Norman Bates, les deux personnages principaux de la série, très bien interprétés par Vera Farmiga et Freddie "Minimoy" Highmore. Le reste du casting est aussi à la hauteur avec les très bons Max Thieriot (vu dans le nettement moins bon "The house at the end of the street"), Nestor Carbonell ou encore Olivia Cooke.

BATES MOTEL

Et là, vous vous dites : "Bon, et sinon, il se passe quoi dans "Bates Motel" ?" Parceque vous savez comment ça va finir (y'en a-t-il qui n'ont pas vu "Psychose" ?) mais vous avez envie d'avoir un peu plus d'infos quand même ! Pour vous raconter rapidement les trois premiers épisodes (mais sans spoiler de trop), voici un résumé rapide : Norma et Norman Bates sont donc mère et fils et viennent d'emmenager dans un Motel afin de refaire leur vie. Norma, mère autoritaire et possessive va le devenir encore plus après le meurtre, accidentel, de l'ancien proprio. L'emprise de sa mère sur Norman ainsi que la découverte du passé étrange du motel vont commencer à travailler le cervelet de l'adolescent et à lui donner des idées un peu malsaines. Idées malsaines qui ne seront pas arrangés par des relations complexes avec les filles de son lycée, un frère marginal et des policiers excessifs.

BATES MOTEL

Pour le moment, la série n'en est donc qu'à ses débuts mais est déja prometteuse grâce à un rythme soutenue, des séquences de suspense efficaces, un casting aux petits oignons ainsi qu'une réalisation et des décors bien trouvés. La seule inquiétude est de savoir si la série va pouvoir se tenir sur le long terme, l'évolution psychotique de Norman Bates étant déja assez significative au bout de seulement trois épisodes ! On espère aussi que les traits psychologiques (l'autorité de la mère, la "psychose" de Norman) ne vont pas devenir trop clichés et trop "lourds". Pour le moment, en tous cas, la série est plaisante à regarder et la découverte de la jeunesse du mythique tueur immortalisé par Anthony Perkins offre un intérêt certain.

Voir les commentaires

Rédigé par Gib

Publié dans #Séries