THE CONJURING - La critique

Publié le 26 Août 2013

THE CONJURING - La critique

James Wan est certainement le cinéaste de genre le plus honnête et le plus exigeant en activité. On pourrait pourtant penser qu'il surfe simplement sur la vague de son créneau à succès depuis plusieurs années (les films d'horreur à petit budget) mais ce serait vraiment ne pas reconnaître la passion et le travail qu'intègre Wan dans chacun de ses films. Pour exemple, même si le synopsis de "The Conjuring" ressemble énormément à celui de son film précédent "Insidious" (une maison hanté, une famille possédé, des enquêteurs paranormaux...), il faut bien avouer que ce nouveau métrage est nettement plus maîtrisé qu' "Insidious". A croire que le réalisateur a tenu compte de ses erreurs et a voulu rendre une copie parfaite avec "The Conjuring". Comme si chacun de ses films devenait finalement le "brouillon" du suivant. Il est clair que "The Conjuring" synthétise les idées réussies de ses précédents films et en améliore les points faibles. "Dead Silence", son deuxième film après "Saw" montrait la capacité de Wan à nous faire frémir (la scène d'introduction avec la marionnette était glaçante) mais souffrait d'un rythme en dent de scie. "Insidious" arrivait à proposer des moments de flippe dignes des plus grands films de maisons hantés mais n'arrivait pas à les maintenir tout du long, la faute à des séquences comiques malvenues et un design du méchant peu crédible.

THE CONJURING - La critique

"The Conjuring" arrive à réparer tous les défauts de ses ainés, ou presque, et garde ce qui a fonctionné. En plus des similitudes scénaristiques d'avec "Insidious", "The Conjuring" récupère une autre des obsessions de James Wan : les poupées. Ainsi, la poupée Annabelle de "The Conjuring", avec son regard vitreux et son air terrifiant, nous rappelle la marionnette de ventriloque de "Dead Silence" et le fameux JigSaw de "Saw". Efficacité garantie. Au niveau du rythme, tout semble millimétré comme sur du papier à musique. Les séquences de tension sont nombreuses et même si les mises en situations paraissent vues et revues (la descente dans la cave, les allumettes, l'armoire...), rarement elles n'ont été si bien mises en valeur et le rendu est vraiment très éprouvant pour nos petits cœurs de spectateurs. Il faut d'ailleurs spécifier que la mise en scène globale du film est de haut niveau. Tout en restant classique et sans esbroufes, la réalisation est pointue avec des bonnes idées visuelles et des mouvements de caméra recherchées et précis.

THE CONJURING - La critique

La réalisation est tellement carrée qu'elle permet au spectateur de bien comprendre l'agencement des pièces de la maison des Perron (la famille possédée) et ainsi de savoir ou se situe une pièce par rapport à l'autre, ce qui augmente le sentiment d'angoisse et la compréhension de l'action. J'encense James Wan et sa réalisation depuis le début mais n'oublions pas le rôle important des acteurs pour ce genre de film ! Il faut donc saluer la qualité de la prestation de chaque comédien que ce soit les Warren (Patrick Wilson et Vera Farmiga), les Perron (Ron Livingston et Lily Taylor) ainsi que les cinq jeunes filles qui rendent crédible cette histoire tirée, soit disant, d'un fait véridique.

THE CONJURING - La critique

"The Conjuring" est donc un des meilleurs films d'épouvante sorti depuis bien longtemps mais n'est pas malheureusement pas parfait à cent pour cent. Deux points négatifs à souligner donc : le personnage du flic, un peu trop léger et humoristique (et donc en décalage avec le reste du film) et, le plus important, une fin quelque peu expédiée et cela malgré une scène d'exorcisme efficace et crédible (c'est quand même autre chose que celle de "Possédée" !!). Malgré tout, "The Conjuring" est d'une efficacité et d'une virtuosité rare. Un film à voir au cinéma ou tard le soir, sans lumière, son à fond pour bien capter l'ambiance. A côté des "Paranormal Activity", cela fait du bien de voir un vrai film sur le paranormal, traité avec respect et talent. N'en déplaise à Télérama qui a osé dire que " "Conjuring" n'est guère plus qu'un "Paranormal ­Activity" amélioré". La personne qui a écrit ça mériterait d'être hanté par un fantôme malfaisant toute sa vie ! Moi, je n'ai que deux mots à dire, pour finir : "Merci James".

Ma note : 9/10

Rédigé par Gib

Publié dans #Critiques

Commenter cet article