METALUNA FAIT PEAU NEUVE !

Publié le 24 Janvier 2013

METALUNA FAIT PEAU NEUVE !

Hier (le 23 janvier donc), avait lieu, au cinéma le Nouveau Latina à Paris, la soirée de lancement du magazine Métaluna, qui sortira en kiosque demain (le 25 janvier donc). Pour accueillir les fans et fêter l'évènement, de nombreuses personnes ayant participé à la réalisation du mag étaient présentes dont le rédacteur en chef : Jean-Pierre Putters et le lead guitar (c'est ce qui est marqué dans le magazine !) : Rurik Sallé. Des noms qui ne sont pas inconnus des fans de cinéma de genre puisque JPP est le fondateur de Mad Movies et Rurik est journaliste dans cette même revue ainsi qu'animateur des émissions Panoramad, Cinémad et qu'il fait plein d'autres trucs grave cools que vous pourrez découvrir si vous lisez l'interview que j'ai faite de lui, il y a quelques temps (voir plus bas dans les posts de ce même blog).

METALUNA FAIT PEAU NEUVE !

En parlant d'interview, je m'étais entretenu avec Jean-Pierre Putters pour la sortie de son livre Mad Movies, Mad...Ma vie, et, à cette époque pas si lointaine, il m'avait parlé de l'envie de sortir un magazine différent de tout ce qui se fait et qu'à ses yeux, lorsqu'il entrait dans une librairie, il y avait un gros manque dans les kiosques. Un trou qu'il voulait combler (je sais que les esprits mal placés sont entrain de rigoler là ! Allez, reprenez vous, y'a encore des trucs à lire) en créant une nouvelle revue. Dans cette même interview, il me parlait de Rurik Sallé et de leurs passions communes. Rien d'étonnant, donc, à ce que les deux hommes soient réunis aujourd'hui pour sortir ce nouveau magazine qu'est Métaluna.

METALUNA FAIT PEAU NEUVE !

Alors, les fins connaisseurs me diront : "Hey, mais Metaluna, y'a déja 8 numéros qui sont sortis !". Certains rajouteront même "batard" à la fin de leur phrase, histoire d'ajouter un brin de violence à leur propos, ce qui donne un style, je vous l'accorde. A ces personnes, je répondrais comme le ferait notre cher Perceval : "C'est pas faux". Mais, pour le passage du fanzine au magazine, Métaluna repart au N°1 et sortira maintenant en kiosque tous les 2 mois ! Et ça, c'est une nouveauté ! Alors, maintenant, je sais que vous avez hâte de savoir ce qu'il y a dans ce fameux Métaluna. Comme je suis un mec sympa, je ne vous laisserai pas attendre demain et je vais vous en dire quelques mots.

Dans Metaluna, vous trouverez donc du pertinent et de l’impertinent, du créatif et du récréatif... du caustique mais peu d’encaustique, ce qui devient rare dans un monde où le consensuel l’emporte, de peur d’offusquer le lecteur, de décourager l’annonceur, de contrarier l’éditeur.

Jean-Pierre Putters (à propos de Métaluna)

METALUNA FAIT PEAU NEUVE !

Venant d'acheter le mag et tout candide quant à son contenu, j'ai demandé à Jean-Pierre Putters : "Quelle est la différence entre Métaluna et Mad Movies ?". Jean-Pierre m'a regardé et m'a répondu : "ça n'a absolument rien à voir, suffit de l'ouvrir pour le voir". Voilà, j'aurai dû ouvrir le mag avant d'ouvrir ma bouche ! Et effectivement, même si le cinéma de genre a une place importante, il n'est pas la seule ligne directrice de Métaluna. La revue donne aussi la part belle à la musique, à la BD, à la littérature, aux expos et même à l'érotisme. Comme l'aime à le dire JPP, Métaluna va à l'encontre de la presse actuelle. Une presse calme, amorphe et qui ne veut surtout pas choquer les lecteurs. Ici, à l'inverse, ne seront abordés que les sujets rock n' roll, preuve en sont les premiers articles et dossiers de ce numéro 1 : Une interview de Rob Zombie, une du groupe Supuration, un dossier sur le festival d'Avoriaz, un autre sur le porno. Des centaines d'autres folies viennent animer la revue : Des bandes dessinées, un roman photo, un débat à trois et même une jaquette de VHS comme à la bonne époque de Télé K7 ! Et encore, tout ceci n'est qu'une infime partie du contenu total !

Ajouter à tout cela, l'humour et le talent de toute l'équipe (JPP et Rurik en tête mais le magazine compte, bien sûr, d'autres personnes dont Fabrice Lambot et Christophe Lemaire), un passage en revue des sorties actuelles ainsi qu'une personnalité forte et unique et vous obtenez un magazine étonnant, détonnant et immanquable. Sortir un mag' est risqué (voir suicidaire diront certains) à une époque où tout se trouve sur internet. Et bien, bonne nouvelle, tout se trouve sur le net...sauf ça ! Une vent de liberté et de folie arrive sur la presse française, préparez-vous à être secoué !

Rédigé par Gib

Publié dans #Rencontres

Commenter cet article