LE BAL DE L'HORREUR

Publié le 19 Août 2010

LE BAL DE L'HORREUR

Je ne sais pas ce qu’il s’est passé cette semaine mais j’ai enchainé les films tristement célèbres pour leur médiocrité ! Enfin pas tous, il y en a un dont je n’avais même pas entendu parler (ni en bien ni en mal, ce qui est souvent mauvais signe !), c’est “Souviens toi l’été dernier 3″. Comme tout le monde, j’ai croisé la jaquette dans quelques rayons DVD mais jamais je ne m’étais approché de l’objet.

Et puis, il y a un jour ou il faut prendre son courage à deux mains. J’ai donc décidé de le regarder et tant qu’ à souffrir, j’ai aussi séléctionné “Le bal de l’horreur” (ou “Prom Night” en VO) et “Terreur sur la ligne” (je ne sais plus le nom en VO mais franchement, on s’en tape).

J’aurai pu écrire un article sur “Terreur sur la ligne” mais je n’ai tellement rien retenu du film que ça aurait été compliqué. Il faut dire que dans le genre “film dans lequel il ne se passe rien”, je pense que “Terreur sur la ligne” remporte la palme ! J’aurai pu écrire un article sur “I always know what you did last summer” mais finalement, il n’est pas si mauvais que ça… Et pas non plus très bon… Donc, pas de quoi écrire un truc coolos !

J’ai donc décidé d’écrire sur “Prom Night” aka “Le bal de l’horreur”. Pourquoi ? Car ce film est une décéption. Pas parcequ’il est mauvais mais justement car il aurait pu être bon. C’est vrai, l’histoire n’est pas originale mais tout de même séduisante (un massacre dans un bal de fin d’année, ça fait toujours plaisir non ?), les acteurs ne sont pas foncièrement mauvais, la technique tient la route, bref, une base intérressante.

LE BAL DE L'HORREUR

En fait, ce qui énerve dans “Prom Night”, c’est l’obsession du réalisateur, Nelson McCormick, a foutre en l’air les bonnes idées de base et à vouloir calibrer son film pour les ados (voir les enfants). En effet, quelle est la chose que l’on attend d’un slasher ?? Des meurtres bien mis en scènes, originaux et un peu gore quand même ! Et bien non, McCormick nous livre des meurtres avec quasiment pas de sang (même pas le minimum syndical), mal mis en scène et tous similaires. Le tueur traine avec son canif et plante sans conviction toutes les personnes qui arrivent. Pathétique.

LE BAL DE L'HORREUR

Il faut aussi reconnaitre une grosse lacune au niveau scénario… En gros, les jeunes louent une suite pour la nuit (bah oui, c’est le bal de fin d’année, ils veulent copuler nos jeunes ! Mais non, ne vous enflammez pas, y’aura pas de sexe non plus, c’est tout public vous dis-je !) et le psychopate attend la haut que tour à tour les victimes montent… Tous les prétextes sont bons (”j’ai mes règles, il me faut un cachet, je monte”, “je fais la gueule, je monte”, “on va faire un calin, on monte”, “tiens, mes potes sont partis depuis 3heures, je monte”) pour que nos jeunes foncent à l’abattoir.

LE BAL DE L'HORREUR

Alors, quand même, y’a des flics dans le film et eux sont au courant qu’il y a un tueur qui s’est échappé ! Il savent même à qui il va s’en prendre… Même la famille est au courant mais personne ne fait rien car “il ne faut pas gâcher le plus beau jour de la vie d’un étudiant en lui disant qu’il y a un tueur”. Complètement con.

Bref, le film se termine et je suis dépité. Dépité et déçu devant un tel gachis. Allez, je vais filer le dvd aux gamins de 5 ans du quartier, peut être que ça les fera frissoner… Et dire qu’à leur age, on regardait “La dernière maison sur la gauche”, “L’exorciste” et autres “Halloween”… Quelle triste époque quand même…

Ma note : 2/10

Rédigé par Gib

Publié dans #Critiques

Commenter cet article