BIENVENUE AU COTTAGE

Publié le 16 Janvier 2011

"Bienvenue au cottage" commence comme un polar à tendance humoristique. Deux frères ainsi qu’un autre acolyte kidnappent une jeune fille afin d’obtenir une rançon. Jusqu’ici tout va bien…Le problème est que l’un des deux frères est un peureux pas bien doué et que l’acolyte est un abruti fini. Le deuxième frère, malgré ses capacités plus prononcés pour le kidnapping et le crime en général, n’arrivera pas à canaliser ces deux énergies maladroites et le rapt va vite tourner au grand n’importe quoi avec plusieurs scènes cocasses (le coup de boule !) et surtout l’évasion de notre chère captive.

Ensuite, le métrage va radicalement changer de style et entrer dans le slasher trash lorsque l’évadée et ses poursuivants vont se retrouver dans une ferme dans laquelle l’habitant des lieux, proche cousin de Leatherface, va s’amuser à faire de nos héros de la chair à saucisses.

BIENVENUE AU COTTAGE

Le film se regarde avec plaisir et les fans de gore auront droit à quelques scènes plutôt sympathiques mais malheureusement même si le film essait de faire souffler un brin de folie à travers ses gags et ses meurtres, tout ceci semble manquer d’un peu d’originalité et de caractère. Autre soucis purement subjectif : j’ai eu du mal à m’impliquer dans l’histoire. Ceci est sûrement causé par des personnages trop stéréotypés malgré une tentative de consistance psychologique. J’ai aussi trouvé qu’à trop vouloir jouer sur plusieurs genres (horreur, polar, comédie) le film ne trouve pas vraiment sa voie. Malgré tout, les fans de films british de ce genre (style “Severance”) devraient y trouver leur compte

Pour conclure, je dirais que "Bienvenue au cottage" est un film bancal, sans grande originalité, mais malgré tout divertissant et plein de petites bonnes idées principalement visuelles (notamment dans sa seconde partie).

Ma note : 5/10

Rédigé par Gib

Publié dans #Critiques

Commenter cet article